Meter please: les aventures de taxi en Thaïlande 4


Pour notre voyage en Thaïlande on n’a pas loué une voiture comme au Costa Rica l’année précédente. Vu que les taxis la-bas ne coûtent pas très chers on n’a pas pris beaucoup de transports publics (dans tous le cas il y en a très peu hors de Bangkok). Voici quelques expériences et conseils:

J’ai déjà raconté notre première expérience avec un taxi à Bangkok ici, mais heureusement on n’était pas trop arnaqué sauf un autre fois à Bangkok vers la fin de notre voyage. Voici mes conseils et quelques prix de base (août 2011) pour votre prochain voyage en Thaïlande. Pendant notre voyage 1 euro = 40-43 baht

Bangkok: « meter please! »

Par rapport aux autres villes en Thaïlande, Bangkok est le moins cher pour les taxis. Ce sont 98% des Toyotas récentes climatisées. Pour éviter des arnaques il faut mieux apprendre les prix habituels en avance.  Dans mon guide Lonely Planet de 2011 le trajet de l’aéroport Suvarnabhumi (BKK) au centre-ville dois coûter au compteur entre 200-250 baht (THB) pour Asoke, 300-350THB pour Silom et 350-425THB pour Banglamphu avec un supplément de 50THB de l’aéroport et encore 70THB de péages si vous prenez l’autoroute.

Souvent les chauffeurs vous proposent un prix fixe entre 500-700THB, mais il faut mieux utiliser le compteur en demandant « Meter please ». Même avec compteur on a quand même payé trop cher: 520THB au compteur + 120THB des frais supplémentaires vers Asoke à l’arrivée. Le lendemain de l’hôtel vers l’aéroport on a payé que 215THB +70THB de péages. Même distance, moitié prix…

De Sukhumvit on a préféré de prendre le Skytrain ou Metro a cause des embouteillages. Pour aller de Hilton de rive Droite au Grand Palais au rive Gauche on a pensé de prendre le bateau-bus, mais il n’y avait exceptionnellement pas de service ce jour-la. L’hôtel a appelé un taxi et ça coûté que 70 baht pour arriver au Grand Palais à 6km. En revanche pour aller de Grand Palais à Chinatown on n’a pas réussi de trouver des taxis honnêtes et même les tuk tuk demandait 100 baht pour le trajet de seulement 1,5 km. Plus qu’un endroit est touristique, moins que vous allez trouver des taxis ou tuk tuk aux prix raisonnables.

Hors de Bangkok: tuk tuk et songthaew time

Il y a peu de taxis type voiture dans les autres villes. Ce sont souvent des taxis partagés (songthaew) ou on est assis sur des banquettes avec jusqu’à 10 autres. Pour les courts trajets il y a les fameux tuk tuk. Dans les deux cas il n’y a pas de compteur donc il faut bien négocier. Encore j’ai trouvé les prix habituels dans mon guide pour savoir combien ça dois coûter. Vu qu’on n’est pas thaïlandais c’est sûr que ça nous coûte plus cher mais personne aime d’être pris comme un pigeon. Pour les songthaew il faut demander au chauffeur ou on souhaite aller et il répond s’il passe par ce chemin ou non. Seulement après on commence de négocier le prix par personne.

Je vous conseille de garder des petites coupures car de négocier un prix bas et avoir que des billets de 500 ou 1000 baht n’est pas bien vu. Notre solution était d’acheter une boisson ou des bon bons chez 7-11 pour obtenir des billets de 20 et 50 baht. On a rendu compte que les prix proposés étaient 60 ou 80 ou 100 mais si vous avez des pièces vous pouvez négocier 10 baht moins cher, genre 50, 70, 90 baht.

Chiang Mai: Doi Suthep à 500 baht

A Chiang Mai on a pris souvent des tuk tuks du Night Market ou le centre-ville au Holiday Inn. On a réussi de négocier des prix entre 60 et 80 baht le plupart de temps jusqu’à 100 baht si c’était plus loin et plus tard. Au départ de notre hôtel on a évité  les tuk tuks qui attendait juste devant pour ne pas payer leurs tarifs exorbitants. Pour aller plus loin comme Nimmanhemin on a préféré des Songthaew  à 100-120 baht pour deux.

Le plus difficile était de trouver un songthaew pour monter la colline de Doi Suthep. Le chauffeur demandait 500 baht pour deux personnes aller-retour, mais enfin on a négocié à 350 baht aller-retour. On a bien sur payé que la moitié, et on a donné rendez-vous une heure plus tard.  Si vous avez plus de temps, c’est moins cher d’aller au Zoo et prendre une des navettes partagées pour 40 baht par personne. Ils ne partent pas avant d’avoir 10 passagers, donc il y a un peu d’attente.

Les îles: mieux louer un scooter

Le pire pour les taxis était  à Koh Samui et Koh Phangan. De l’aéroport il y a une navette partagé ou des taxis, mais ce sont les deux des mono-spaces Toyota. Les tarifs sont fixes et il faut payer en avance  à l’aéroport. Voici le lien officiel de l’aéroport de Koh Samui avec les prix.

On a donc payé 120 baht par personne pour la navette partagée vers Bophut. La même trajet en taxi est 500 baht. Sur l’île de Koh Phangan je vous conseille de louer un scooter car les Songthaew sont peu nombreux et demandent 500 baht par personne pour des trajets de faible distance. Le seul « taxi » on a pris c’était avec la « navette »  de l’hôtel pour aller de Thong Sala au Full Moon Party à 1oo baht par personne et un songthaew partagé au retour pour la même prix.

Il y a un article sur la location des scooter sur Koh Phangan chez i-Traveled

En resumé:

  • Apprener les prix habituels pour les trajets différents.
  • Dans les taxis de Bangkok demandez toujours »Meter please ».
  • Eviter les taxis devant les lieux touristiques ou grands hôtels.
  • Préparez des petites coupures.
  • Négocier les prix des songthaews et tuks tuks en avance.
  • Mieux louer un scooter sur les îles

Le transport en Thaïlande ne coûte pas cher, les plupart des gens sont sympathiques et je suis sur que vous allez vous amuser dans ce pays magnifique.

Avez-vous aussi des conseils ou expériences à partager?


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


CommentLuv badge

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

4 commentaires sur “Meter please: les aventures de taxi en Thaïlande